Ylang-Ylang, la perle des Comores.

Usuri qui veut dire beauté en langue swahili est une marque de cosmétique bio et 100 % naturelle créée par Wassilati Mbae. C’est aussi le travail, l’acharnement d’une femme pour valoriser son pays. Pour créer sa marque, l’entrepreneuse a dû faire des sacrifices et consacrer pratiquement 3 ans de sa vie pour l’étude de son projet. Afin d’offrir des produits de haute qualité à ses clients, madame Mbae a fait le choix de travailler directement avec les producteurs locaux d’Ylang-Ylang aux Comores.

L’Ylang-Ylang c’est La fleur par excellence dans l’archipel des Comores. Les Comores sont connues comme étant les premiers producteurs d’Ylang-Ylang. Pour son interview avec Newsfroambc, Wassilati Mbae va nous évoquer les atouts de sa marque, de son engagement et va nous faire part des bienfaits de la fleur d’Ylang-Ylang.

Newsfromabc : Pouvez-vous présenter votre marque ? 

La naissance de la marque Usuri a été faite pour valoriser et faire découvrir les Comores et la fleur d’Ylang-Ylang. La fleur d’Ylang-Ylang est un atout pour le développement économique d’un pays. C’est une marque qui met en avant un produit exceptionnel dont les bienfaits sont méconnus. Un produit de haute qualité, engagé et qui répond à un besoin actuel de notre époque. Les produits Usuri qui sont des produits bio et 100 % naturelles sont conçus pour prendre soin de l’intérieur pour une beauté extérieure.

Newsfromabc : Sur le packaging de vos produits apparaissent les noms Paris et Comores. Pourquoi Paris ?

J’ai choisi les noms Paris-Comores pour faire une belle alliance entre le luxe et l’authenticité. Pour faire d’une manière intelligente notre collaboration entre les Comores et la France.

Newsfromabc : D’où vient cette passion pour le naturel ?

Je suis un enfant issu d’une famille nombreuse. Mon lien avec la nature a commencé depuis mon jeune âge. J’avais l’habitude d’aller au champ pour travailler avec ma grand-mère. J’allais dans les collines chercher le clou de girofle, les feuilles de thé, le coco, le « tsambou. » Et ce fut un bon souvenir.

 

Une amoureuse de la nature.

Newsfromabc : Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées au lancement de votre entreprise ?

Pour se lancer dans l’entreprenariat il faut d’abord croire à ce que l’on fait. Il y a 10 ans il n’y avait pas beaucoup de femmes entrepreneuses comme aujourd’hui. Les principales difficultés étaient de créer une marque dans un domaine où je n’ai pas eu de formations spécifiques. Il fallait tout dessiner, mon modèle du business qui est assez particulier. La maîtrise du domaine de la cosmétique, la maîtrise également d’un produit peu connu et complexe et ainsi créer la première marque de cosmétique comorienne. Je suis partie avec très peu de moyen et le manque des réseaux d’accompagnement était aussi un handicap. Aujourd’hui beaucoup de choses ont changées.

Newsfromabc : Quels sont les atouts de votre marque face à la concurrence ?

Scientifiquement il a été prouvé que l’Ylang-Ylang agit dans la psychique. Une grande partie de ses molécules agissent contre le stress et l’angoisse qui sont les premiers principaux problèmes pour la peau et le capillaire. Usuri s’adresse à la femme d’aujourd’hui très active et indépendante. Elle veut assurer tous les rôles et veut être présente sur tous les fronts.

 

Usuri, une marque qui respecte les femmes !

Newsfroambc : Beaucoup de richesse sont à exploiter, à découvrir aux Comores. Et pourtant peu de personnes usent de cela pour en faire un métier. Cela est-il dû à la situation économique de l’archipel selon vous ?

Je ne pense pas. Nous avons besoin de modèles pour oser entreprendre. Il faut savoir identifier les produits porteurs et s’ouvrir aux réseaux autres que les Comores. Effectivement notre pays représente beaucoup d’handicaps mais les changements et les solutions appartiennent au peuple. C’est d’abord une question de croyance et de connaissance du marché.

Newsfromabc : Comptez-vous utiliser d’autres matières premières pour vos produits ?

Oui évidement. Différents projets sont en cours. Mon objectif est de faire découvrir la richesse de la biodiversité comorienne et d’offrir ce qu’il y a d’exceptionnel à nos clients. L’Ylang-Ylang est une fleur exceptionnelle qui a multiples bienfaits que nous offrirons au fur et à mesure à nos clientes. Nous avons de belles surprises pour elles.

Newsfromabc : Comment voyez-vous l’avenir de la cosmétique aux Comores ?

Je la vois très riche et intéressante. Je suis quelqu’un qui aime le progrès.  La cosmétique aux Comores doit se développer avec l’innovation d’un esprit moderne et ouvert.

Newsfromabc : Auriez-vous un secret beauté à nous recommander ?

J’ai envie de dire à la femme comorienne de prendre soin d’elle et lui dire qu’elle a la grâce et une peau magnifique. Je lui dis d’utiliser des produits qui la respecte afin de garder sa beauté naturelle. Usuri est une marque qui vous réconcilie avec vous-même.

Newsfromabc : Des conseils pour ceux qui hésitent à se lancer dans l’entreprenariat ?

Cela dépendra des raisons pour lesquelles ils veulent entreprendre et quels sont les objectifs. Pour surmonter les difficultés, il faut s’amuser et s’épanouir de ce qu’on fait. Il faut s’ouvrir aux autres, aller chercher les connaissances qui nous manquent. « Tout le monde peut entreprendre mais tout le monde n’est pas entrepreneur. »

Les Comores c’est aussi ça :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s