Imane, la nouvelle voix de la soul music. 

Une voix envoûtante à seulement 16 ans, la chanteuse Imane n’a pas cessé de nous surprendre. Si elle n’a sorti qu’un son jusqu’ici, Imane est pourtant la chanteuse à suivre de très près cette année. A la croisée de différents styles musicaux, Imane est une chanteuse encore inconnue du grand public, qui ne le restera probablement pas longtemps. Avec sa voix pleine de variétés, grave mais mélodieuse ce n’est pas un hasard si la chanteuse fait vibrer les cœurs avec une telle voix. Influencée par le fait qu’elle soit d’une famille de musiciens, elle a hérité de sa famille cet amour pour la musique ! On vous laisse découvrir cette artiste qui puise son talent autour de la soul musique.

Newsfromabc :  Comment est née votre passion pour la musique ?

Mon intérêt pour la musique est né en même temps que ma mère ait accouché je pense lol. J’ai toujours été attiré par la musique, mes premières paroles ont été chantées. J’ai une famille de musiciens, mes cousins chantent et font de la production. J’ai toujours baigné dedans.

Newsfromabc : Votre voix est hypnotique et pleine de nuance. Avez-vous pris des cours de chant ? 

Oh merci beaucoup ! Alors non, la musique est quelque chose « d’innée » en moi. Je n’ai jamais pris de cours de chant, mais je songe à m’y mettre très prochainement.

Newsfromabc : Elle me fait presque penser à la chanteuse Imany. Est-ce une coïncidence ? 

On fait beaucoup de lien entre moi et Imany. Ça me fait énormément plaisir, j’aime beaucoup sa voix. J’ai d’ailleurs eu l’occasion de voir un de ses livres il y a quelques temps. Il me semble qu’Imany n’est que son nom de scène alors que moi c’est bien mon prénom. Donc oui ce n’est qu’une coïncidence.

Newsfromabc : Quel regard portez-vous sur la musique comorienne ?

Chanter en comorien n’a jamais été prémédité. Je n’écoute pas beaucoup de musique comorienne. En 2013 j’ai repris un classique comorien « Chamama » de Chamsia Sagaf. Ça a plu à tout le monde et surtout à mon père qui a pris ma musique beaucoup plus au sérieux.

Newsfromabc : Votre culture influence-t-il votre musique ? Est-ce important pour vous de faire appel à cette culture ?

Aujourd’hui en 2016 oui ma culture influe beaucoup dans ma manière de composer. Il m’arrive de demander conseils à mes proches. Je veux faire la différence même si la plupart du temps mes influences africaines/comoriennes se ressentent naturellement.

Quand deux artistes se rencontrent ! Imane en compagnie du chanteur Cheikh MC


Newsfromabc : Que pensez-vous des émissions comme The Voice ou la nouvelle star ? 

Je pense que ces émissions sont d’excellents tremplins et d’excellentes vitrines pour les artistes. Avec internet tout va beaucoup plus vite et des artistes se font connaître grâce à la toile mais on peut rester longtemps dans l’anonymat avec la concurrence.

Newsfromabc : Dans quel état d’esprit êtes vous avant et après un concert ? 

Avant un concert je suis plutôt anxieuse, j’aime bien me défouler sur quelque chose. Je suis à fleur de peau lol. Après un concert c’est comme après un bon bain chaud, je suis détendue, sereine et je me sens aimée et c’est le plus important.



Newsfromabc : Votre titre « Wayo » est très métissé. On y retrouve de la soul et de la pop. Est-ce votre univers musical ou cela reflète également votre personnalité ? 

Je dirais que c’est les deux. Dans ma musique comme dans la vie j’aime toucher à tout, j’essaye de trouver du charme à tout le monde. Je le disais précédemment, j’ai des styles musicaux de prédilection mais j’aime écouter du reggae, du rock et du traditionnel comorien. Wayo c’est donc ma personnalité est mon univers musical.

Newsfromabc : Concilier votre passion pour la musique et vos études doivent demander de sacrés efforts ! Quel est votre secret pour y arriver ?
La plupart du temps je suis très fatiguée lol. Dès que je ne travaille pas les cours je travaille sur la musique. Le timing est très serré. Quand j’ai des concerts je dois répéter le soir et c’est une course perpétuelle, mais c’est mon choix. Je m’en plains beaucoup mais j’aime être active et faire ce que j’aime. J’ai la chance d’avoir la bénédiction de mes parents et de Dieu je suppose puisque tout se passe bien dans mes études et dans la musique.

En attendant de retrouver la chanteuse Imane très prochainement sur scène, on vous laisse découvrir son tire Wayo.

 

Publicités

Focus sur Natacha Baco,créatrice mode talentueuse et engagée. 

Cette semaine, nous vous proposons de partir à la découverte de la créatrice Natacha Baco. Spécialisée dans la création de vêtements et d’accessoires en wax, la styliste sublime les femmes avec ses pièces ! Des créations raffinées et empreintes d’élégance, elles sont ausi belles les unes que les autres. La créatrice confectionne des accessoires déco en passant par la confection de pièces uniques, elle a pensé à tout !

Newsfromabc : Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans la création de vêtements et d’accessoires déco ?

Le déclic de créer ma marque en petites séries et en sur mesure remonte à très longtemps. Mais cela m’a pris du temps pour bien le concrétiser. J’ai commencé en faisant beaucoup d’expos de créateurs, sous la marque l’Initiée. Cette période m’a totalement lessivée !

Newsfromabc : Plutôt autodidacte ou des formations vous ont permis de travailler dans la mode ?

Je suis les « deux » car je n’ai pas fait d’école de stylisme. J’ai également eu l’occasion de faire une formation de 6 mois de modéliste.

Newsfromabc : À quels types de challenges avez-vous dû faire face au lancement de votre marque ?

J’ai dû relever plusieurs challenges car je devais avoir une « multi-casquette », étant seule à faire front dans divers domaines de connaissances.

Newsfromabc : Quel regard portez-vous sur la mode africaine ?

Je porte un regard bienveillant sur la mode africaine car les choses bougent petit à petit et le continent commence à faire émerger son savoir-faire.

IMG_1945

La robe « Fatou » confectionnée soigneusement par Natacha Baco pour la blogeuse Fatou N’Diaye du blog blackbeautybag.

Newsfromabc : Nous assistons depuis  quelques années à une vague incontestée de créateurs/stylistes africains qui mettent en avant le wax, le pagne … Que pensez-vous de cette évolution ? 

Je pense que c’est une bonne chose car la mode africaine à toute sa place dans ce secteur. Nous avons la chance d’avoir une richesse au niveau des matières et un savoir  ancestral que nous pouvons exploiter de différentes façons pour le moderniser. Par ailleurs, ce secteur à tout de même besoin d’être structuré.

Newsfromabc : Le wax est devenu un intemporel de la garde-robe, LE tissu africain à avoir. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce tissu. 

Que dire de plus sur ce tissu ? Pour certains cela ne sera qu’un effet de mode et pour d’autres une vraie histoire.

Newsfromabc : En quoi êtes-vous différente des talents qui se lancent dans ce secteur actuellement ? 

Je pense être différente des autres talents par mon approche commerciale, les coupes et les détails qui caractérisent mes créations.

Newsfromabc : La mode change assez souvent selon les tendances, les saisons… Portez-vous attention à ces changements ?

Non, je ne veux pas en être victime, je veux être une partisane de la slow fashion.

Newsfromabc : On a pu voir sur votre e-shop la rubrique « solidarité ».Pouvez-vous nous en parler ?

Le projet « solidarité » est venu à moi tout simplement car avant la vie de créatrice, j’étais salarié et à l’époque une fois par an, en général en fin d’année j’effectuais un don à une association. Mais lorsque, j’ai débuté ma vie d’indépendante, l’argent que je gagnais je le réinvestissais automatiquement et je remettais donc au lendemain mes dons. De ce fait, lorsque je suis revenue à la création après une pause d’un an j’ai voulu intégrer ce processus de don dans mon projet. Étant d’origine africaine, j’ai voulu travailler avec une association qui agisse dans ce continent, pour les femmes et les enfants, d’où mon partenariat avec l’association la Liane. A savoir que je fais un don tous les trimestres à cette association quelques soient les ventes ou pas.

Les accessoires déco by Natacha Baco, il y en a pour tous les goûts !

Natacha Baco une créatrice pleine de talent et une femme extrêmement engagée, quel bel exemple ! Pour vous procurer ses créations il vous suffit de vous rendre sur son e-shop By Natacha Baco.

La Natural Hair Academy, l’événement dédié à la beauté Naturelle. 

J-7 avant la Naturelle Haïr Academy. Comme chaque année la NHA met à l’honneur la beauté naturelle. L’événement organisé par l’agence AK-A marketing se déroulera cette année  le 11 juin au parc floral. Le but de cet événement est simple : mettre en avant la nappy attitude mais pas que !

La valorisation des cheveux naturels, l’estimation et l’estime de soi seront les maîtres-mots de cet événement. Venues de divers horizons, la NHA réunira de nombreuses femmes dont l’actrice de renom Teyonah Parris.

L’actrice Teyonnah Parris

La Natural Hair Acdademy sera répartie sur plusieurs ateliers :

Atelier coiffure : plusieurs blogueuses ont répondu présent à cette événement placé sous le signe de la découverte.

Atelier Make-up la blogueuse Soline du blog TheprettyusMu nous fera le plaisir de réaliser un make-up « Highlight ».

La NHA vous réserve encore pleins d’autres surprise les filles. Une chose est sûre, l’événement ne sera pas de tout repos !

La Natural Hair Academy, le rendez-vous incontournable des nappy girls ! Pour cette 5ème édition NEWSFROMABC a été convié à assister à cet événement qui prône la « Nappy attitude ».  Et pour encore plus d’ambiance Dj Anais B, Dj Melody Kane et Dj Miss Mak seront aux platines pour mettre le feu ! 

La mannequin Fatou Marana Noba arpente les podiums et fait la fierté du Sénégal. 

 

Depuis quelques années des mannequins à l’apparence squelettique sont de plus en plus en vogue, faisant le bonheur d’un bon nombre de grandes marques. Si certains mannequins sont prêts à tout pour défiler pour les plus grands, ce n’est pas le cas pour la jeune mannequin Fatou Marana Noba.

D’origine sénégalaise, la jeune mannequin vit entre Paris et Dakar. Regard envoûtant et silhouette longiligne, elle a su conquérir les grandes marques sans passer par la case « transformation ». Elle a défilé pour des marques telles que Paco Rabane et Sonia Rykel, Fatou Marana Noba a également fait de nombreuses apparitions dans les plus grands magazines, Grazia, Be ou encore Elle Italie. En parallèle de sa carrière de mannequinat, elle est également à la tête de l’émission Style challenge Africa.

Newsfromabc : La vie d’un mannequin se résume au strass et paillettes, la fête … Est-ce vraiment ça la vie d’un mannequin ?

En ce qui me concerne, ce n’est pas le cas. J’ai très peu fait la fête en tant que mannequin mais c’est aussi mon choix. J’ai énormément voyagé et je pense que si ce n’était pas le mannequinat je n’aurais pas eu cette occasion.

Newsfromabc : Qu’est-ce qui vous a poussé à embarrasser l’industrie de la mode ?

J’ai un physique qui m’a naturellement poussé à être mannequin, par la suite j’ai réalisé que c’est un vrai métier qui demande une certaine hygiène de vie et de rigueur.

Newsfromabc : Depuis quelques années on voit des mannequins de plus en plus maigres voire squelettiques. Que pensez-vous de ce phénomène ?

Je suis absolument contre ce phénomène. Lorsque je rencontre certaines filles sur les castings, ça m’attriste de voir qu’elles se privent de manger, ça nuit à leur santé. Mais c’est comme tout industrie, c’est la demande qui contrôle le marché.

Newsfromabc : Est-ce difficile de rester humble dans ce milieu ?

Personnellement je me trouve humble, je n’ai pas de raison d’être prétentieuse. Je suis bien entourée par ma famille et mes amis. Bien que ce métier puisse très vite te pousser à avoir la grosse tête, j’ai conscience que c’est un travail éphémère donc c’est important pour moi d’avoir les pieds sur terre.

Newsfromabc : Qui est d’après vous l’incarnation de la beauté féminine ?

Beaucoup de femmes incarnent la beauté féminine, chacune à sa manière mais j’ai un coup de cœur pour Liya Kebede, Iman Bowie, Bianca Balti, Lupita Nyongo et Gisele Bündchen

Newsfromabc : Vous êtes mannequin et également conceptrice de l’émission style challenge Africa. Comment arrivez-vous à gérer tout cela ?

Je me surprends moi-même lol. J’arrive à lier les deux mais ce n’est pas toujours facile. Heureusement j’ai un mari qui me soutient et m’aide dans la production donc ça me permet de gérer ma carrière et en même temps garder un œil au bon fonctionnement de l’émission.

Newsfromabc : Quel est le concept de cette émission ? 

Style challenge Africa est un concours qui met en compétition des stylistes inconnus du grand public durant 8 semaines. On cherche l’ultime jeune styliste à travers des défis qui leur sont proposés. Un candidat est éliminé chaque semaine. A la fin le grand gagnant remporte 2 millions de Franc CFA soit environ 3000 euros afin de lancer sa propre marque de vêtement.

Newsfromabc : Bientôt se déroulera la Dakar fashion week. Allons-nous vous voir sur le podium ?

J’ai déjà l’émission style challenge Africa qui me prend énormément de temps donc je ne défilerai pas pour la fashion week de Dakar.

Une mannequin élégante et glamour, Fatou Marana Noba fait la fierté du Sénégal. Elle n’a pas cessé de nous surprendre, une mannequin à suivre de très près !