Un modèle de réussite unique? Pas pour le concours Graines de Projets

Souvent dénigrées, les banlieues bénéficient d’une image peu valorisante. Pourtant, c’est souvent de ces no go zone (si on reprend ironiquement le terme de Fox News) qu’émergent de talentueux jeunes pleins d’ambitions qui, avec une rage de vaincre les stéréotypes collés dès la naissance à leur front , arrivent à se démarquer.

Cette année l’association TheEmpowermentHouse organise le concours Graines de Projets le 21 avril. Le but de cet événement est simple : montrer qu’il n’existe pas un seul modèle de réussite dans la vie et sensibiliser les jeunes de quartiers majoritairement défavorisés face à l’entreprenariat. La soirée sera animée par l’humoriste Mohammed Le Suédois et parrainée par Hapsatou Sy.

Ce concours s’inscrit dans les problématiques actuelles auxquelles font face de nombreux jeunes : les débats sur le travail, le chômage et la situation précaire de nombreuses banlieues. TheEmpowermentHouse permettra notamment à de nombreuses personnes ambitieuses de rencontrer ceux à qui le travail a payé : startuppers, artistes et success stories seront au rendez-vous de cet événement organisé avec la Ville de Gennevilliers. Les places sont limitées donc dépêchez-vous, c’est un événement à ne pas rater ! 

A l’issu du concours, le projet gagnant choisi par un jury d’exception (Salima El Aliani, makeup designer chez L’Oréal Paris & gagnante internationale The Brush Contest, Mayada & Maïssa, dessinatrices et scénaristes des très célèbres Desperate Bledardes, Estelle Mossely, championne de France de boxe, Abdellah Boudour, fondateur de Force des Mixités et  Djibril Bodian 2 fois détenteur du prix de la meilleure baguette de l’année et fournisseur de l’Elysée. Le projet gagnant se verra attribuer un prix de 1000 euros !

Pour plus d’informations, consultez la page événement de Graines de Projets ici et n’hésitez pas à liker la page Facebook ! L’équipe NewsFromAbc sera de la partie et on espère vous y retrouver. 

Publicités

Culture : le Musée des civilisations noires voit enfin le jour !

Cette semaine, nous avons appris l’inauguration du Musée des Civilisations Noires au Sénégal. La cérémonie de remise des clés à eu lieu ce mardi 26 janvier en présence du Ministre de la Culture et de la communication, Mbagnick N’Diaye et du vice-ministre chinois du Commerce. La toute nouvelle structure aura pour objectif d’exposer et de faire découvrir la civilisation noire au monde entier. Son inauguration est prévue en novembre 2016. Le musée des civilisations noires est « un haut lieu de Culture qui deviendra le foyer de résurrection et d’épanouissent des civilisations noire de l’Afrique et des diasporas »,  a indiqué le Ministre Mabagnick N’Diaye.

Un rêve qui devient réalité. En effet, ce musée est l’aboutissement d’un rêve de plus de 50 ans. qui aurait fait un grand plaisir au président Léopold Sedar Senghor s’il était encore vivant. Depuis 1966 le président Léopold Sedar Senghor qui avait jugé incontournable, la mise en forme d’un édifice pour exposer les richesses des civilisations noires. Un souhait que le président Abdoulaye Wade a tenu à travers son projet intitulé « les 7 merveilles » . Le  président Senghor en avait fait un objectif prioritaire mais malheureusement par faute de financement le projet fut abandonné. C’est à partir de 2009 que l’espoir es revenu avec la coopération chinoise.

Le musée des civilisations noires, construit près du centre-ville de Dakar, grâce à la coopération avec la Chine, sera inauguré en novembre prochain. Ce joyau architectural d’une superficie de 13.785 m2 sur 4 niveaux comprend une salle de conférence, un auditorium de 150 places, des locaux administratifs, un atelier de conception des exportions est « incontestablement le plus important en Afrique de l’Ouest » a rappelé le Ministre de la Culture.

Par la même occasion , le vice-ministre chinois du Commerce a évoqué le tenue d’un atelier pour soutenir le Sénégal dans la gestions de l’infrastructure du musée. Il a souligné également le dynamisme des relations entre la Chine et l’Afrique, dans les domaines des relations humaines, infrastructures, commerciales etc. Selon lui le gouvernement attache une importance particulière à la réalisation de ce projet qui est  « l’épanouissement des civilisations noire de l’Afrique et de la diasporas ».

L’inauguration de ce  temple de la culture porté par Me Abdoulaye Wade aura lieu le 26 novembre 2016, en présence de chef de l’Etat, Macky Sall et d’autres chefs de gouvernement.

Construite à coté du Grand théâtre, les deux infrastructures vont être reliées, faisant des lieux, le poumon culturel de Dakar. L’entrée en fonction de ce musée va définitivement renforcer les échanges culturels entre l’Afrique et la Chine.